Il manque d’esprits libres

Ce soir à Aveiro (Portugal) nous sommes au café avec Jessicà, une amie rencontrée dans un programme de lutte contre les discriminations en Serbie. C’est une jeune femme de 24 ans, qui a fait ses études dans la recherche en biotechnologies et notamment sur les algues dépolluant les microplastiques contenu dans les eaux. En ce moment Elle est animatrice scientifique dans un musée des sciences et ne sais pas si elle retournera dans la recherche scientifique, considérant qu’il existe des personnes qui peuvent déja faire le même boulot, elle voit sa place ailleurs. Il lui est difficile de retourner en science alors qu’elle est très engagée dans l’art et le bénévolat.

Jessicà se qualifie de « art’holic », comprenez par là qu’elle est accro à l’art et tout particulièrement la poésie. Tout ce qu’elle n’arrive pas à verbaliser elle l’écrit. Elle écrivait des poèmes par le passé mais a découvert cet art autrement lors d’un concours de poésie « poetry slam » il y a quelques années. Elle utilise la poésie comme outil dans ses engagements citoyens et ses initiatives personnelles. Il y a deux ans avec « poetry without borders » (poèmes sans frontières) elle rejoint d’autres passionnés pour partager des textes. Des musiciens sont aussi présents pour accompagner les poémes et des peintres pour les illustrer en peignant. C’était un moment où chacun pouvait partager sa propre prose ou partager la lecture de leurs auteurs favoris.

Il y a des jours où elle n’écrit pas, mais elle est toujours inspiré et est à l’écoute des petits détails de son quotidien où elle y trouve une grande inspiration poétique. Aujourd’hui elle me raconte qu’elle a trouvé une allumette par terre, celle-ci lui rappelle la fascination qu’elle a pour le feu. Pendant qu’elle me dit ces phrases elle sort de son sac la fameuse allumette qu’elle m’offre et que j’ai toujours dans mon sac en mémoire de cette discution .

L’art, la musique, l’activisme sont des thématiques qu’elle dévellope dans 3 blogs, chacun spécifique à ces sujets où elle trouve la liberté de s’exprimer au travers leur écriture. Son blog sur l’activisme relate des discours engagés, des actions réalisés avec des associations,…Ce blog est un support d’éveil des consciences et d’objection sur des sujets variés de société. Elle explique « la manière dont tu procèdes pour t’exprimer dépend de ta maturité et de ton niveau de connaissance sur le sujet. Chacun à sa propre manière de revendiquer ».

Je l’intérroge sur les dernières actions qu’elle a mené. Avec Agora (association de la ville d’Aveiro au Portugal) elle a mis par écrit des témoignages de migrants qui constitu maintenant un livre relatant des moments précis de leur vie. Elle organise aussi des actions par elle même. Dernièrement elle s’est assise dans une rue avec un tableau et invitait les passants à s’assoir afin de tirer leur portrait sous forme de poème. Le bilan fût mitigé, les habitants de Aveiro ne sont pas réceptifs à ce genre d’action, mais elle ne s’interdit pas de le faire et essaye quand même, « Je conseille d’agir dans la rue, c’est un espace privilégié pour être vu de tous. » Elle n’entend pas s’arrêter là et souhaite mettre des actions permanentes dans la rue, avec ou sans le soutien d’une association. « Il manque d’esprit libres, nous devons nous autoriser à marcher en dehors des sentiers définis. Questionnons nous sur ce que font les preneurs de décisions et devellopons un système éducatif plus provocateur. Avec l’éducation non formelle les gens se rencontres au cours de formations par exemple et découvrent que d’autres formes d’enseignements existent. C’est une chance pour continuer à s’éduquer ».

Jessicà aimerait créer son association, mais elle se laisse le temps de grandir, d’apprendre de la vie et de ses expériences de volontaire déja très variées et inspirantes.

Son animal totem serait la raie manta, elle se représente la raie est comme un oiseau qui vole dans l’eau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s