Prendre les choses comme elles viennent

La chambre à l’auberge de Saint Jacques de Compostelle dispose de 8 lits superposés. Nous déposons les sacs à dos au pied d’un d’entre eux. Aussitot nous recevons un premier sourire et un « hello » qui nous vient de Selina.

Selina est une Suissesse de 27 ans qui a obtenu son diplôme d’assistante sociale durant l’été. Elle est arrivé en Galice (région Nord Ouest de l’Espagne) il y a plus d’un mois et demi. Elle a quitté, appartement et travail en Suisse pour partir en migration. Son objectif est d’apprendre davantage de la permaculture en rejoignant un ami au Portugal qui travaille la terre, de toucher à la médecine dite alternative…ect, de nouveaux savoirs qu’elle pourrait utiliser dans de futurs projets personnels à son retour en Suisse. Elle explique qu’elle était épuisé par son travail et par ses études (des rythmes désorganisés, et une promiscuité entre vie personnelle et professionnelle), partir en voyage est sa solution pour faire la pause necessaire et recharger les batteries. L’Amérique Latine semblait etre la destination ideale, mais après réflexion pourquoi ne pas rester sur le « vieux continent » et visiter l’Espagne presque voisine finalement… puis hop la voilà qui débute l’aventure.

Une fois en Espagne elle sympathise avec des voyageurs faisant le chemin de Compostelle qui lui conseillent de faire le pellerinage. Au début l’idée ne l’emballe pas car son sac à dos est plutôt lourd, puis elle se dit que c’est quand même cool de faire le chemin de Compostelle car cela lui permettra de lui donner un but pour les jours suivants ainsi que de varier le voyage. Elle se mettra donc en route pour ce lieu mythique de pelerinage au départ d’Astorga et arrivera à Saint jacques de Compostelle après 12 jours de marche, 270 km au total, avec une maximale de 32 km sur une journée. Son sac à dos étant lourd, elle a prit le soin de le faire acheminer par colis vers son étape d’arrivée. Elle a gardé sur elle un petit sac à dos avec une tenue de rechange uniquement afin de randonner léger. Le chemin de pélerinnage parcoure la nature et ses villages, c’est culturellement une vraie decouverte me dit-elle, un plaisir pour les yeux. Il y a des accueils de pèlerins dans chaque village, « tu t’arrêtes pour dormir où tu veux, ça dépend de ton ressenti, si le lieux te plais et si tu as créé des amitiés sur la route tu prends ta décision en fonction ». Ce qui l’a marqué durant ce periple ce sont les personnes qu’elle a croisé, elles sont toutes très diversifiés mais toutes avec la même motivation de rejoindre compostelle. Ces rencontres ont été extrêmement intéressantes, elle a appris en chacun d’entre eux et s’est toujours sentie en sécurité, même étant une femme voyageant seule.

Elle a terminé sa longue marche il y a quelques jours et reste à l’auberge se reposer un peu, mais hors de question pour elle de se refroidir, ce soir sa super amie et ancienne colocataire de Suisse la rejoint à l’auberge pour de nouvelles aventures. Elles ont loués un vanne pour continuer à voyager en Galice et dans le nord du Portugal ces 12 prochains jours. Elle ne regrette pas son pèlerinage (à but non religieux), ce qu’elle garde en mémoire c’est qu’il n’y a pas besoin d’aller très loin pour découvrir d’autres cultures du moment que l’on s’éloigne de la masse touristique.

Un conseil aux voyageurs: « N’emportez pas trop d’affaires, vous trouverez le nécessaire partout. Ne prévoyez pas trop, prennez les choses comme elles viennent en ayant confiance en vous. Si vous êtes une femme seule en voyage écoutez votre voix intérieure, affichez votre force et vos certitudes, un non est un non quand vous le decidez! »

Elle irait bien prendre un verre avec:

Rudolf Steiner, « il doit être fou et probablement très intéressant ». Fondateur de l’Anthroposophie, il replace l’homme dans sa double dimension physique et spirituelle, il est d’ailleurs cité en référence dans un livre de Pierre Rabhi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s